Femmes et Quartier Rouge

Bonjour à tous !

Cela faisait longtemps que j’avais envie de faire un article sur ce sujet car c’est vraiment quelque chose qui m’a marqué et qui m’a donné envie de partager avec vous ma révolte et mes impressions… A noter que je parle des femmes car c’est le cas le plus courant, mais ceci est également valable pour des centaines de milliers d’hommes, ce dont on ne parle que rarement.

Bref, la prostitution

campfire-1477422_1920

Pourquoi ce sujet ?

Alors on ne va pas dire que c’est un sujet très courant mais bon, j’ai toujours cette envie de m’éloigner des sentiers battus et de proposer des sujets abordés d’un point e vue différent, ou simplement, un sujet hors du commun. Mais le sujet de la prostitution, ça m’est venu, notamment suite à ma visite d’Amsterdam. En effet, comme vous le savez, là-bas, la prostitution n’est pas interdite, et vous connaissez sans doute : les femmes en vitrines. 

Un peu mal à l’aise et surtout ne me sentant pas franchement en sécurité, j’ai préféré passer dans le quartier rouge le jour, lorsque les plus belles sont en train de dormir après leur nuit assez « épuisante » et que ce sont les plus « expérimentées » qui restent derrière leur vitre.

Mais bon passons ces visions très glauques pour en venir au fait. J’ai visité le musée de la prostitution. Et c’est terrible.

Le musée de la prostitution.

Amsterdam, au delà du quartier rouge et du cannabis est réputée pour une dimension beaucoup plus culturelle : le regroupement impressionnant de musée au sein de cette ville. Elle en compte près de 138 si mes souvenirs sont bons. Parmi les musées assez originaux que j’ai pu faire, je compte le musée des cocktails (2 shoots et 1 cocktail offert à la fin du musée) et celui de la torture en plus du musée de la prostitution.

Ce dernier commence fort. Il est à noter que ce musée n’est en rien un musée comme les autres et ne fait que dénoncer les atrocités subies par les femmes qui se retrouvent derrière ces vitres. Cela commence fort, avec une vidéo projetée dans une petite salle type cinéma, très coquette et très confrotable…Vidéo que je souhaite partager pour vous mettre dans le bain. Très courte, je vous conseille de la regarder en entier.

Bon voilà.

Sinon, qu’ai-je vu ce jour là… On va dire que j’ai pu voir l’intérieur d’une chambre, qui se trouve à l’arrière de la vitrine, j’ai pu également être en vitrine, par l’aménagement d’une pièce avec de faux passants etc. Bref, expérience vraiment dérangeante.

Mais surtout, on a des chiffres, des explications, des témoignages. Comment dire… Les chiffres qui m’ont le plus choquée, je pense c’est une jeune fille qui avait vu 25 000 clients  en moins de 10 ans, alors qu’elle était encore mineure. Si je me souviens bien, c’était entre ses 16 et 25 ans. Les témoignages sont sur… comment tout se passe, achalander le client, s’en occuper… Ce qu’elles subissent parfois. Quelques minutes à l’arrière de la vitrine, derrière un rideau, la passe qui dure plus ou moins long, avec plus ou moins de confort (parfois, on va jusqu’au jaccuzzi, mais généralement c’est un matelas à la propreté douteuse). L’histoire, avec les problèmes des jeunes femmes, leur pseudo examen médical, les maladies… Chaque fille qui met en valeur leur « spécialité » grâce aux objets accrochés derrière elles…

Et surtout, comment on les appâte, on leur ment en leur promettant des rêves pour les emmener faire ce genre de travail… Je suis choquée, indignée, et révoltée contre ce système… Tout comme le système en Thaïlande de proposer à chaque touriste qui passe un catalogue de filles pour qu’on les choisisse directement en sortant de l’aéroport. Mais bon que voulez-vous, le marché du sexe n’est pas prêt de s’arrêter… Autant femmes que hommes, ne pensez les femmes sont seules victimes de ce trafic. Les hommes également et ce n’est pas exclusivement pour des clients hommes… Même si on en parle moins, ce n’est pas pour autant que ça n’existe pas.

Un dernier mot sur la France :

En vérité, en France, il existe une catégorie professionnelle qui s’intitule métier du sexe. Y rentre les prostitué(e)s. En effet, la prostitution est légale. Chaque femme/homme est libre de faire ce qu’elle/il souhaite de son corps, y compris le vendre. Et oui, les prostitué(e)s paient des impôts sur leurs revenus, comme tout bon citoyen qui se respecte….Ceci se passe de commentaires.

Mais donc qu’est-ce qui est interdit ? En fait ce n’est pas une femme qui se prostitue pour elle-même qui est punit par la loi, mais le fait d’exploiter des femmes. Bref, en faire son commerce : le proxénétisme. Et depuis avril 2016, ce sont les clients qui sont punis pour achat d’actes et de services sexuels, ce qui rend la prostitution illégale, dans une certaine mesure.

Que dire de plus… Pas grand chose, hormis que cette virée dans ce musée particulier m’a vraiment touchée, en tant que femme, en tant que française qui suis arrivée avec tous mes préjugés et mes clichés. Voir la réalité des choses, s’en rapprocher au moins… = Prise de conscience subite d’un phénomène qui nous semble tellement loin de notre propre réalité, notre vie toute propre, parfois avec des problèmes dérisoires.

Et vous ? Qu’en dîtes-vous ?