#8. Voilà ce qui va se passer

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, une nouvelle chronique littéraire sur un livre qui m’a été envoyé par Marjorie MOULINEUF, intitulé : Voilà ce qui va se passer ! Ce livre m’avait déjà interpeler avec son titre, en tant que vraie fan du Visiteur du Futur, je me sentais obligé de lire le résumé et ô joie, miracle, le livre parle d’I.A, et est humoristique ! Ni une ni deux, j’ai contacté l’auteur afin de la supplier de m’autoriser à faire une critique de son livre.

Et je ressors de cette lecture, très satisfaite.

Les points très positifs qui m’ont fait aimer ce livre, il y en a beaucoup :

13625169_1209329072433993_34953280_n

  • Tout d’abord, l’histoire est originale. En effet, on suit une jeune femme qui recherche des financements pour l’invention qu’elle a créé : une intelligence artificielle… pas comme les autres si je puis dire. Elle obtient un RDV avec une curieuse banque qui s’avère être celle qui régit l’univers. Et donc voilà notre jeune héroïne baladée à travers les multiples services, rencontrant diverses personnes un peu étranges.
  • Entre le Procès de Kafka et les 12 travaux d’Astérix, on se rend compte de l’absurdité de l’administration, mais également la multitude de services qui servent plus ou moins, avec la difficulté pour tous de s’entendre. De même au-delà de l’absurdité, qui nous fait souvent sourire et même rire, l’auteure aborde des thèmes très important sur l’humanité, la conscience, la responsabilité… Mais cela toujours en douceur suite à un événement traversé par la jeune femme.
  • Ce que j’ai beaucoup aimé c’est le nombre incalculable de références que l’auteure utilise. Au début, je pensais que le titre n’était qu’une simple coïncidence, mais vu ce que j’ai pu lire par la suite, il y a de nombreuses références plus ou moins cachées… qui m’ont fait sourire (et je pense sérieusement en avoir manqué plus d’une, mais tant pis.)
  • L’écriture est simple, je n’ai pas remarqué de défauts, cela se lit bien, et malgré les idées farfelues, l’histoire tient la route, et n’est pas du tout dénuée de sens.
  • Les personnages sont travaillés et ont une personnalité bien à eux, ce qui les rend assez humains même s’ils ne le sont pas vraiment.

Les points négatifs (un petit peu) :

  • Tout d’abord, il faut se concentrer pour le lire, notamment pour comprendre les premières lignes du chapitre concernant les pensées d’Elizabeth, la jeune femme qu’on suit. J’ai eu un peu de mal avec certaines notions très abstraites, mon côté taureau reprenant rapidement le dessus. Du coup, généralement je les lisais en diagonale car… migraine autrement haha. Mais si j’ai un conseil : ne faites pas comme moi, car c’est intéressant, mais peut-être pas encore accessible pour mon niveau.
  • Ce que j’ai trouvé dommage c’est de ne pas forcément avoir assez de culture générale « geek » pour comprendre la totalité des références. Du coup, oui, il y en a beaucoup, mais peut-être que tous ne saisiront pas la totalité des nuances et des blagues de ce livre.

Donc, voilà, peu de points négatifs, et bien plus en positif. Lecture fraîche et légère, tout en restant intelligente, parfait pour l’été !

Ma note : etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96 etoile-icone-5157-96 etoile-icone-5157-96 etoile-icone-5157-96  5/5   (mon premier cinq sur cinq c’est émouvant♥ )

Je souhaite également faire une petite publicité pour son blog qui donne de bons conseils pour écrire, pour se soigner grâce à l’écriture. Il est vraiment génial, alors n’hésitez pas à le découvrir ! http://www.marjoriemoulineuf.com/

#7. Le fantastique domaine de Jémonie

Bonjour à tous !

Encore une chronique, oui oui, encore une, mais bon que voulez-vous, je suis dans ma période boulimie de livres. Je tiens à remercier l’auteur, Sarah Arcane, qui m’a envoyé son livre en format numérique. Alors forcément, je me suis engagée envers pas mal d’auteurs, mais là, j’avais besoin d’une pause avec toutes ces histoires graves, sérieuses et qui me font pleurer, et je me suis dit en voyant le résumé : pourquoi pas ?

 

Et oui, j’ai craqué, j’ai lu un livre jeunesse fantastique ce que je n’avais pas fait depuis… très longtemps. Et je dois dire, ça fait du bien, énormément de bien. Surtout quand le livre est bien écrit. Mais comme à mon habitude, voici les points positifs et négatifs.

13575590_600758993426204_1550486287_o

  • Tout d’abord, je dirais que ce livre est frais, et vraiment ce fut un réel plaisir de le lire. Pas de stress, c’est choupi et agréable à lire. L’écriture est simple, mais avec un style que j’aime, sans trop de descriptions lourdes, sans avoir la prétention d’égaler Proust. Bref, ça se lit vite et bien, pour ne pas dire que cela se dévore.
  • Mais la fraîcheur est également par l’histoire, bien évidemment. On suit 4 adolescents qui ont tous un problème, plus ou moins important. Et donc, pendant les vacances direction un camp. Mais ils vont tomber sur un camp… pas comme les autres. Bon jusque là, ce n’est pas très original, mais en fait si. En effet, pour sortir, ils vont devoir traverser différentes épreuves un peu loufoques qui vont leur apprendre à s’entraider, qui vont leur apprendre l’importance de la famille, des amis, la politesse, la tolérance, bref, un paquet de valeurs, qui… sont assez incompréhensible parfois pour des jeunes de 14 ans..
  • Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est l’imagination de l’auteure avec les épreuves car franchement, je me suis replongée avec délices et sans problèmes dans un monde merveilleux qui m’a fait rêver. Et tant de petits animaux choupinouuus !
  • Donc, petits ou grands, je le conseille vivement aux deux catégories plutôt pour les jeunes, car il est toujours bon de faire rêver.

Mais aucune oeuvre n’étant parfaite…

Seuls deux points m’ont vraiment chiffonés :

  • Tout d’abord, c’est que les 4 adolescents ont des personnalités très fortes et des traits de caractère.. qui semblent presque totalement disparaître quand ils arrivent dans le monde merveilleux. Je veux dire qu’en fait, c’est comme si c’était des adolescents normaux, sans problème, alors que pourtant, ils sont bien là et ce n’est pas pour rien ! Je trouve en somme qu’il y a un fossé entre la présentation des personnages et leurs actions/réactions durant le camp de vacances.
  • Et deuxièmement, d’habitude, je ne fais pas de remarques sur ça, mais il y a quand même des fautes d’orthographe… Je trouve ça dommage car c’est un excellent livre, mais sans être une grammar nazie, j’ai quand même relevé quelques fautes. Mais bon ça n’enlève rien à la qualité de l’histoire bien sûr, donc même si vous êtes allergique, croyez-moi, ce livre là vous fera passer au-dessus sans problème !

Roulement de tambour… Ma note : etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96coups-coeur-etoile-icone-9451-128  4/5

star_red_64  avec petit coup de coeur pour celui-ci quand même car c’est roman jeunesse que j’ai adoré et je m’imagine très bien raconter l’histoire à mes enfants…

#6. Je ne demandais pas la lune

Bonjour à tous,
Nouvelle chronique aujourd’hui, sur un livre qui m’a particulièrement touchée car traitant d’un sujet qui m’est particulièrement sensible : l’adoption. Je fus pour ma part adoptée quand j’avais 3 mois, et donc je n’ai pour ainsi dire aucune lien avec mon pays d’origine qu’est le Vietnam.

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Magnifique livre d’ailleurs 😉

On suit le parcours d’une jeune femme célibataire qui souhaite adopter, mais fait face à la fois aux préjugés et aux difficultés posées par l’administration.
Personnellement je n’ai jamais demandé à mes parents comment se déroulaient les procédures d’adoption mais, j’avais entendu qu’elles étaient longues.

J’ai lu le livre en question en 2 heures grand maximum, encore une fois, un record de boulimie livresque. Mais au final je reste perplexe. Effectivement ce livre se lit bien, et même très bien mais certains points me gênent un peu.

Ne dérogeons pas à mes habitudes : voici les points positifs.

  • Tout d’abord, c’est un roman qui est écrit comme un véritable témoignage de l’auteur et donc tout ce qu’elle écrit, est ponctué de sentiments, d’anecdotes et tout ce que rend un livre vrai ou du moins réaliste. J’entends par là que celle qui raconte se livre entièrement à nous, à tel point qu’on peut littéralement se projeter à la place de la jeune femme. J’aime bien ce genre de livre assez décrit qui nous emmène dans une histoire qui n’est pas la nôtre et pourtant nous entraîne une autre vie qui pourrait tellement nous appartenir.
  • L’écriture est simple et assez équilibrée en général. Douce quand elle raconte sa famille, dure quand elle évoque ses déceptions, ses colères. Bref, ça se lit bien.
  • Une histoire et un roman globalement poignant évoquant des sujets qu’on pourrait limite qualifier de tabou en France : les préjugés sur les femmes célibataires, la procréation assistée pour les femmes seules, les mères porteuses, mais également les inégalités face à la justice en terme de défense par exemple, les dérives de l’administration et bien évidemment l’enfer des femmes qui souhaitent adopter seules et par extrapolation, l’enfer de la procédure d’adoption.

Bref une bonne remise en question de la société et de son regard face à l’éducation d’un enfant, de la condition des femmes, de l’administration, de ses procédures…
Pourtant je reste perplexe car certains points me dérangent.

  • Tout d’abord, malgré le point de vue interne, j’ai ressenti une grande hargne et une colère très forte lors de la lecture. Il me semble que ce roman est une sorte d’exutoire pour l’auteur et c’est assez dérangeant. J’aurai aimé avoir un sentiment plus objectif. Ou même un certain recul dans ce qui est écrit.
    La partie concernant la juridiction notamment, est insuffisante car on a le verdict, effectivement, on a l’incompréhension, la souffrance et la colère, mais finalement, j’aurai peut-être aimé que cela soit moins brut, et plus détaillé.
  • Je ne saurais décrire précisément ce qu’il manque mais indéniablement il y a quelques chose qui me gène dans ce livre. Je pense que c’est l’implication trop forte de l’auteur qui m’a dérangé (mais après la lecture, en y repensant) et donc au final le fait d’avoir des faits mais sans explications et surtout aucun réel point de vue externe qui pourrait équilibrer et donc contrebalancer cet ambiance de colère.
  • Enfin dernier point, j’ai eu du mal à commencer le roman car c’est assez lent pour les premiers chapitres, et le style de l’auteur ne ressort qu’après quelques chapitres qui sont très descriptifs, comme une mise en contexte mal amenée et assez ennuyeuse. Ça fait un peu comme si vous deviez lire 15 minutes de texte avant un film avant d’avoir les premières images.

Donc, ce livre est bien mais à lire avec un oeil critique et à prendre avec du recul car il secoue quand même sur pas mal de points.
Mais ce témoignage sur l’adoption reste tout de même un livre, je pense, poignant qui raconte la détermination et le combat d’une femme pour avoir et aimer plus que tout au monde un enfant.

Ma note :  etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96coups-coeur-etoile-icone-9451-128coups-coeur-etoile-icone-9451-128 3/5

#5. C.U.P.I.D.O.N Erreur Fatale

Bonjour à tous,
Je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique d’un livre très particulier qui se nomme C.U.P.I.D.O.N Erreur Fatale. Il a été écrit par Antoine Rabasco que je remercie pour me l’avoir envoyé en version papier.

Alors je tiens à dire que, comme Seconde Chance de Maude Perrier, je l’ai dévoré en deux jours. Apparemment je suis dans une phase assez boulimique de livres, ce qui fait que… Je lis beaucoup et très vite. C’est certainement dû à mon manque de temps de ces derniers temps qui m’ont littéralement forcée à stopper la lecture, ou du moins la lecture « loisirs », car effectivement, je lisais de nombreux livres mais leurs titres étaient moins engageant, aka vive les partiels.
Donc pour en revenir à nos moutons, j’ai vraiment accroché à ce livre. Voici un court résumé pour vous donner le topo :

« Imaginez une machine capable de vous dire avec certitude qui est votre âme soeur !
Imaginez qu’elle tiendrait dans le creux de votre main.
Imaginez que le nom de votre bien aimé s’affiche sur l’écran.
N’imaginez plus… C.U.P.I.D.O.N sera en ligne dès demain. »

wp-1466866893876.jpeg

Bref, de la science fiction en perspective… Sauf qu’en fait, pas vraiment. Je ne m’en suis rendue compte que très tard car étant totalement accro, et voulant tellement savoir la suite, un moment, je me suis dit : « mais en fait… c’est un peu différent…« . Et sans vous spoiler la suite, l’auteur a maitrisé cette transition d’une main de génie. De génie oui, car il a su me faire aimer un roman qui ressemble de loin ou de près à un roman policier. J’ai une véritable aversion envers ce genre de littérature, alors je pense que cela relève du miracle. Non plus sérieusement.

J’ai adoré sur le vif le livre que j’ai entre les mains. Mais il m’a fallu un temps de réflexion avant de faire cette critique. En effet, pourquoi tant d’engouement ?

  • Il y a le fait de vouloir savoir la suite. En effet, l’équilibre entre le dit et le non-dit est quasi parfait. On en sait assez pour avoir envie d’en savoir plus sans se décourager, mais en même temps on ne sait pas assez pour trouver la solution nous-même, quoiqu’à la fin, on se doute de quelque chose. Je tiens à dire que mes doutes se sont formés puis, l’auteur a réussi à me persuader que j’avais tort avant de me déstabiliser complètement à la fin car, en fait j’avais raison. Ok, je n’ai perdu personne là ?
  • Au niveau de l’écriture, c’est simple, mais bien écrit. Je n’ai pas relevé de termes ou tournures qui me choquaient ou qui me dérangeait. Bref, c’est bien mené. Seule une chose me froissait, mais j’y reviendrait dans les points négatifs.
  • J’en viens au point qui m’intéresse le plus : l’histoire et les personnages. Alors concernant l’histoire, c’est compliquée un petit peu, mais cela vient surtout de la forme qu’a pris le roman. Mais, bon, elle reste compliquée. Il faut vraiment se figurer l’histoire comme un puzzle dans le temps. Chaque point est important pour la suite sans qu’on ne sache vraiment pourquoi. Au final, c’est une enquête policière qui est bien menée (même si je le redis, je ne m’y connais que peu dans ce genre). Pour moi, il n’y a pas d’incohérence, c’est bien construit avec le suspens qu’il faut : pas trop de tensions (car sinon je craque), pas trop de mou. Des révélations bien placées. Et surtout la pointe de SF/Fantastique qui se rajoute, c’est un cocktail qui se marie parfaitement ! Et la chute… La chute et le fameux : « Mais oui, en fait, c’était ça ! »
  • Les personnages. L’auteur nous a envoyé du lourd, du très lourd. Complexes, et même extrêmement complexes je dirai. Et pourtant cela se lit bien. Je ne dirai pas que c’est attachant ou même qu’on peut se mettre à leur place. Je dirai plutôt que c’était de la curiosité que j’avais envers eux. Ils étaient compréhensibles et parfois incompréhensibles. Enfin, Antoine Rabasco a, tout comme durant l’enquête, su nous donner suffisamment d’indices pour que tout s’explique par la suite. Chacun des personnages, je trouve, est assez soigné, avec une personnalité bien à lui, même si certains personnages secondaires sont moins mis en avant bien sûr. On découvre pour chacun des forces, mais surtout des faiblesses, l’homme dans tous ses états, la réalité, en somme. Traumatisme, recherche de pouvoir, amour et haine, vengeance et obsession pour certaines choses… Et cela rythmé par un suivi psy… Particulier. Non vraiment, rien que pour les personnages, j’applaudis.

Donc voici les points positifs qui sont vraiment très positifs ! Maintenant parlons un peu de ce qui m’a dérangé. Je dirai qu’il n’y a qu’une seule chose qui m’embête vraiment : la chronologie du roman. On ne cesse de faire des allersretours dans le passé et du coup, c’est vrai que j’ai eu du mal à m’y retrouver. Bien que cela soit voulu  par l’auteur, il m’a fallu revenir plusieurs fois sur certains chapitres (qui sont très courts) afin de retrouver la date à laquelle le fait se produit.
En effet, en tête de chapitre, on a deux informations en général : la date et le lieu. Sachant que la date est parfois précise telles que le « 25 juin 2016 » mais parfois, cela prend la forme de : un mois plus tôt. Et là, je remonte encore, bref, je ne suis pas fan de devoir chercher dans le roman qui a fait quoi et quand histoire de tout comprendre.
Après, je suis consciente que sans cela, le livre ne pourrait peut-être pas être aussi accrocheur. Mais, peut-être est-ce la mise en page qui fait que… La date n’est peut-être pas mise en valeur. Ou peut-être que son placement n’est pas judicieux au vue de l’importance de cette dernière.
La seconde chose qui m’embête aussi, mais moins, c’est un point plus… réaliste. Au vue du résumé au dos du livre et du contenu de ce dernier, certains lecteurs ne pourraient-ils pas être déçus finalement de ne pas avoir de la science fiction pure et dure ?
J’espère bien que non, et que ceux-ci vont s’accrocher pour aller jusqu’au dernier mot de la dernière page. Car clairement, je pense qu’ils seront agréablement surpris.

Pour ceux qui ne sont pas encore totalement convaincu, je vous invite à lire la critique de ma Blog Angel… qui se trouve ici 🙂 Car oui, nous avons eu la chance d’avoir le même livre à critiquer,et vraiment, unanimement, notre avis est positif.

Ma note, sans grande surprise : 5/5

etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96

Alors, ça vous fait envie ?