#8. Voilà ce qui va se passer

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, une nouvelle chronique littéraire sur un livre qui m’a été envoyé par Marjorie MOULINEUF, intitulé : Voilà ce qui va se passer ! Ce livre m’avait déjà interpeler avec son titre, en tant que vraie fan du Visiteur du Futur, je me sentais obligé de lire le résumé et ô joie, miracle, le livre parle d’I.A, et est humoristique ! Ni une ni deux, j’ai contacté l’auteur afin de la supplier de m’autoriser à faire une critique de son livre.

Et je ressors de cette lecture, très satisfaite.

Les points très positifs qui m’ont fait aimer ce livre, il y en a beaucoup :

13625169_1209329072433993_34953280_n

  • Tout d’abord, l’histoire est originale. En effet, on suit une jeune femme qui recherche des financements pour l’invention qu’elle a créé : une intelligence artificielle… pas comme les autres si je puis dire. Elle obtient un RDV avec une curieuse banque qui s’avère être celle qui régit l’univers. Et donc voilà notre jeune héroïne baladée à travers les multiples services, rencontrant diverses personnes un peu étranges.
  • Entre le Procès de Kafka et les 12 travaux d’Astérix, on se rend compte de l’absurdité de l’administration, mais également la multitude de services qui servent plus ou moins, avec la difficulté pour tous de s’entendre. De même au-delà de l’absurdité, qui nous fait souvent sourire et même rire, l’auteure aborde des thèmes très important sur l’humanité, la conscience, la responsabilité… Mais cela toujours en douceur suite à un événement traversé par la jeune femme.
  • Ce que j’ai beaucoup aimé c’est le nombre incalculable de références que l’auteure utilise. Au début, je pensais que le titre n’était qu’une simple coïncidence, mais vu ce que j’ai pu lire par la suite, il y a de nombreuses références plus ou moins cachées… qui m’ont fait sourire (et je pense sérieusement en avoir manqué plus d’une, mais tant pis.)
  • L’écriture est simple, je n’ai pas remarqué de défauts, cela se lit bien, et malgré les idées farfelues, l’histoire tient la route, et n’est pas du tout dénuée de sens.
  • Les personnages sont travaillés et ont une personnalité bien à eux, ce qui les rend assez humains même s’ils ne le sont pas vraiment.

Les points négatifs (un petit peu) :

  • Tout d’abord, il faut se concentrer pour le lire, notamment pour comprendre les premières lignes du chapitre concernant les pensées d’Elizabeth, la jeune femme qu’on suit. J’ai eu un peu de mal avec certaines notions très abstraites, mon côté taureau reprenant rapidement le dessus. Du coup, généralement je les lisais en diagonale car… migraine autrement haha. Mais si j’ai un conseil : ne faites pas comme moi, car c’est intéressant, mais peut-être pas encore accessible pour mon niveau.
  • Ce que j’ai trouvé dommage c’est de ne pas forcément avoir assez de culture générale « geek » pour comprendre la totalité des références. Du coup, oui, il y en a beaucoup, mais peut-être que tous ne saisiront pas la totalité des nuances et des blagues de ce livre.

Donc, voilà, peu de points négatifs, et bien plus en positif. Lecture fraîche et légère, tout en restant intelligente, parfait pour l’été !

Ma note : etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96 etoile-icone-5157-96 etoile-icone-5157-96 etoile-icone-5157-96  5/5   (mon premier cinq sur cinq c’est émouvant♥ )

Je souhaite également faire une petite publicité pour son blog qui donne de bons conseils pour écrire, pour se soigner grâce à l’écriture. Il est vraiment génial, alors n’hésitez pas à le découvrir ! http://www.marjoriemoulineuf.com/

#7. Le fantastique domaine de Jémonie

Bonjour à tous !

Encore une chronique, oui oui, encore une, mais bon que voulez-vous, je suis dans ma période boulimie de livres. Je tiens à remercier l’auteur, Sarah Arcane, qui m’a envoyé son livre en format numérique. Alors forcément, je me suis engagée envers pas mal d’auteurs, mais là, j’avais besoin d’une pause avec toutes ces histoires graves, sérieuses et qui me font pleurer, et je me suis dit en voyant le résumé : pourquoi pas ?

 

Et oui, j’ai craqué, j’ai lu un livre jeunesse fantastique ce que je n’avais pas fait depuis… très longtemps. Et je dois dire, ça fait du bien, énormément de bien. Surtout quand le livre est bien écrit. Mais comme à mon habitude, voici les points positifs et négatifs.

13575590_600758993426204_1550486287_o

  • Tout d’abord, je dirais que ce livre est frais, et vraiment ce fut un réel plaisir de le lire. Pas de stress, c’est choupi et agréable à lire. L’écriture est simple, mais avec un style que j’aime, sans trop de descriptions lourdes, sans avoir la prétention d’égaler Proust. Bref, ça se lit vite et bien, pour ne pas dire que cela se dévore.
  • Mais la fraîcheur est également par l’histoire, bien évidemment. On suit 4 adolescents qui ont tous un problème, plus ou moins important. Et donc, pendant les vacances direction un camp. Mais ils vont tomber sur un camp… pas comme les autres. Bon jusque là, ce n’est pas très original, mais en fait si. En effet, pour sortir, ils vont devoir traverser différentes épreuves un peu loufoques qui vont leur apprendre à s’entraider, qui vont leur apprendre l’importance de la famille, des amis, la politesse, la tolérance, bref, un paquet de valeurs, qui… sont assez incompréhensible parfois pour des jeunes de 14 ans..
  • Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est l’imagination de l’auteure avec les épreuves car franchement, je me suis replongée avec délices et sans problèmes dans un monde merveilleux qui m’a fait rêver. Et tant de petits animaux choupinouuus !
  • Donc, petits ou grands, je le conseille vivement aux deux catégories plutôt pour les jeunes, car il est toujours bon de faire rêver.

Mais aucune oeuvre n’étant parfaite…

Seuls deux points m’ont vraiment chiffonés :

  • Tout d’abord, c’est que les 4 adolescents ont des personnalités très fortes et des traits de caractère.. qui semblent presque totalement disparaître quand ils arrivent dans le monde merveilleux. Je veux dire qu’en fait, c’est comme si c’était des adolescents normaux, sans problème, alors que pourtant, ils sont bien là et ce n’est pas pour rien ! Je trouve en somme qu’il y a un fossé entre la présentation des personnages et leurs actions/réactions durant le camp de vacances.
  • Et deuxièmement, d’habitude, je ne fais pas de remarques sur ça, mais il y a quand même des fautes d’orthographe… Je trouve ça dommage car c’est un excellent livre, mais sans être une grammar nazie, j’ai quand même relevé quelques fautes. Mais bon ça n’enlève rien à la qualité de l’histoire bien sûr, donc même si vous êtes allergique, croyez-moi, ce livre là vous fera passer au-dessus sans problème !

Roulement de tambour… Ma note : etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96coups-coeur-etoile-icone-9451-128  4/5

star_red_64  avec petit coup de coeur pour celui-ci quand même car c’est roman jeunesse que j’ai adoré et je m’imagine très bien raconter l’histoire à mes enfants…

#5. C.U.P.I.D.O.N Erreur Fatale

Bonjour à tous,
Je reviens aujourd’hui pour une nouvelle critique d’un livre très particulier qui se nomme C.U.P.I.D.O.N Erreur Fatale. Il a été écrit par Antoine Rabasco que je remercie pour me l’avoir envoyé en version papier.

Alors je tiens à dire que, comme Seconde Chance de Maude Perrier, je l’ai dévoré en deux jours. Apparemment je suis dans une phase assez boulimique de livres, ce qui fait que… Je lis beaucoup et très vite. C’est certainement dû à mon manque de temps de ces derniers temps qui m’ont littéralement forcée à stopper la lecture, ou du moins la lecture « loisirs », car effectivement, je lisais de nombreux livres mais leurs titres étaient moins engageant, aka vive les partiels.
Donc pour en revenir à nos moutons, j’ai vraiment accroché à ce livre. Voici un court résumé pour vous donner le topo :

« Imaginez une machine capable de vous dire avec certitude qui est votre âme soeur !
Imaginez qu’elle tiendrait dans le creux de votre main.
Imaginez que le nom de votre bien aimé s’affiche sur l’écran.
N’imaginez plus… C.U.P.I.D.O.N sera en ligne dès demain. »

wp-1466866893876.jpeg

Bref, de la science fiction en perspective… Sauf qu’en fait, pas vraiment. Je ne m’en suis rendue compte que très tard car étant totalement accro, et voulant tellement savoir la suite, un moment, je me suis dit : « mais en fait… c’est un peu différent…« . Et sans vous spoiler la suite, l’auteur a maitrisé cette transition d’une main de génie. De génie oui, car il a su me faire aimer un roman qui ressemble de loin ou de près à un roman policier. J’ai une véritable aversion envers ce genre de littérature, alors je pense que cela relève du miracle. Non plus sérieusement.

J’ai adoré sur le vif le livre que j’ai entre les mains. Mais il m’a fallu un temps de réflexion avant de faire cette critique. En effet, pourquoi tant d’engouement ?

  • Il y a le fait de vouloir savoir la suite. En effet, l’équilibre entre le dit et le non-dit est quasi parfait. On en sait assez pour avoir envie d’en savoir plus sans se décourager, mais en même temps on ne sait pas assez pour trouver la solution nous-même, quoiqu’à la fin, on se doute de quelque chose. Je tiens à dire que mes doutes se sont formés puis, l’auteur a réussi à me persuader que j’avais tort avant de me déstabiliser complètement à la fin car, en fait j’avais raison. Ok, je n’ai perdu personne là ?
  • Au niveau de l’écriture, c’est simple, mais bien écrit. Je n’ai pas relevé de termes ou tournures qui me choquaient ou qui me dérangeait. Bref, c’est bien mené. Seule une chose me froissait, mais j’y reviendrait dans les points négatifs.
  • J’en viens au point qui m’intéresse le plus : l’histoire et les personnages. Alors concernant l’histoire, c’est compliquée un petit peu, mais cela vient surtout de la forme qu’a pris le roman. Mais, bon, elle reste compliquée. Il faut vraiment se figurer l’histoire comme un puzzle dans le temps. Chaque point est important pour la suite sans qu’on ne sache vraiment pourquoi. Au final, c’est une enquête policière qui est bien menée (même si je le redis, je ne m’y connais que peu dans ce genre). Pour moi, il n’y a pas d’incohérence, c’est bien construit avec le suspens qu’il faut : pas trop de tensions (car sinon je craque), pas trop de mou. Des révélations bien placées. Et surtout la pointe de SF/Fantastique qui se rajoute, c’est un cocktail qui se marie parfaitement ! Et la chute… La chute et le fameux : « Mais oui, en fait, c’était ça ! »
  • Les personnages. L’auteur nous a envoyé du lourd, du très lourd. Complexes, et même extrêmement complexes je dirai. Et pourtant cela se lit bien. Je ne dirai pas que c’est attachant ou même qu’on peut se mettre à leur place. Je dirai plutôt que c’était de la curiosité que j’avais envers eux. Ils étaient compréhensibles et parfois incompréhensibles. Enfin, Antoine Rabasco a, tout comme durant l’enquête, su nous donner suffisamment d’indices pour que tout s’explique par la suite. Chacun des personnages, je trouve, est assez soigné, avec une personnalité bien à lui, même si certains personnages secondaires sont moins mis en avant bien sûr. On découvre pour chacun des forces, mais surtout des faiblesses, l’homme dans tous ses états, la réalité, en somme. Traumatisme, recherche de pouvoir, amour et haine, vengeance et obsession pour certaines choses… Et cela rythmé par un suivi psy… Particulier. Non vraiment, rien que pour les personnages, j’applaudis.

Donc voici les points positifs qui sont vraiment très positifs ! Maintenant parlons un peu de ce qui m’a dérangé. Je dirai qu’il n’y a qu’une seule chose qui m’embête vraiment : la chronologie du roman. On ne cesse de faire des allersretours dans le passé et du coup, c’est vrai que j’ai eu du mal à m’y retrouver. Bien que cela soit voulu  par l’auteur, il m’a fallu revenir plusieurs fois sur certains chapitres (qui sont très courts) afin de retrouver la date à laquelle le fait se produit.
En effet, en tête de chapitre, on a deux informations en général : la date et le lieu. Sachant que la date est parfois précise telles que le « 25 juin 2016 » mais parfois, cela prend la forme de : un mois plus tôt. Et là, je remonte encore, bref, je ne suis pas fan de devoir chercher dans le roman qui a fait quoi et quand histoire de tout comprendre.
Après, je suis consciente que sans cela, le livre ne pourrait peut-être pas être aussi accrocheur. Mais, peut-être est-ce la mise en page qui fait que… La date n’est peut-être pas mise en valeur. Ou peut-être que son placement n’est pas judicieux au vue de l’importance de cette dernière.
La seconde chose qui m’embête aussi, mais moins, c’est un point plus… réaliste. Au vue du résumé au dos du livre et du contenu de ce dernier, certains lecteurs ne pourraient-ils pas être déçus finalement de ne pas avoir de la science fiction pure et dure ?
J’espère bien que non, et que ceux-ci vont s’accrocher pour aller jusqu’au dernier mot de la dernière page. Car clairement, je pense qu’ils seront agréablement surpris.

Pour ceux qui ne sont pas encore totalement convaincu, je vous invite à lire la critique de ma Blog Angel… qui se trouve ici 🙂 Car oui, nous avons eu la chance d’avoir le même livre à critiquer,et vraiment, unanimement, notre avis est positif.

Ma note, sans grande surprise : 5/5

etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96

Alors, ça vous fait envie ?

Challenge de l’été 2016 – Je vide ma PAL ou presque ♥

Bonjour,

Aujourd’hui c’est l’été, alors ayant décidé de participer au challenge de l’été, que vous pouvez retrouver sur LivrAddict ici, ou sur Facebook ici, j’ai enfin fait ma PAL (Pile à Lire) au dernier moment. Le but est de lire le plus de livres entre le 21 juin et le 21 septembre afin de décrocher un trophée (c’est plus marrant !). Personnellement, j’ai une PAL longue comme 3 bras, mais je ne vais m’inscrire qu’en petite joueuse, 10 livres lus : Trophée des orteils en éventail… et on verra après !

bag-801703_1280

Règlement : 

– Le challenge commence officiellement le 21 Juin et se termine le 21 septembre (jour de l’automne)
– Chacun fait une liste des livres qu’il veut lire cet été sans limite de nombre.
– On peut s’ajouter des défis personnels comme lire un titre en VO ou finir les séries en cours.
– Vous pouvez modifier votre liste à loisir durant la période du challenge, l’agrandir, la rétrécir. Tout est permis !
– Si possible partagez votre avancement dans le groupe Facebook, sur Livraddict ou même par commentaires sur mon site.
– Le fait d’avoir un blog et/ou de poster des chroniques n’est pas obligatoire. Quiconque est intéressé peut participer.


 

Ma PAL peut changer et peut se modifier, bien sûr, mais bon, on a de l’espoir, je vais tenter de la vider une bonne fois pour toute ♥ Après je me laisse le choix libre de mes lectures sans m’en imposer, car il faut quand même que ça reste un loisir de vacances ^^ Par pur plaisir, je les ai classé par origine… ça change un peu en fait…

Ceux qu’on m’a offert :
  1. Divergente Tome 1 – Veronica Roth par un ami pour mes 19 ans, ça date un peu…
  2. La chambre des officiers – Marc Dugain par une étrange rencontre il y a trois ans, qui m’a dit que ça m’aiderait de le lire
  3. Le Palanquin des Larmes – Ching Lie Chow par ma maman
  4. Le neveu de Rameau – Denis Diderot par un ami très cultivé, un maitre à penser travaillant à la BNF
  5. Log Horizon – Mamare Toun par les éditions Ofelbe grâce à un concours de Refuge Littéraire
  6. Chagrin d’école – David Pennac par ma maman, c’est mon premier livre format NRF de Gallimard
  7. Goodbye Berlin – Wolfgang Herrndorf par mon parrain, Allemand de Source, prof de français
  8. Je ne demandais pas la lune – Véronique Vertini par l’auteur pour que je le chronique
  9. Aleas – Franck Mercier
  10. La soif – Adreï Guelassimov
  11. Seul l’avenir nous le dira – Jeffrey Archer.
  12. Love&Pop – Murakami
  13. Les illusions connectées – Gabriel Centaure
Parce que les brocantes, c’est bien
  1. Carnet d’une soumise de province – Caroline Lamarche –NRF 2€ 😮
  2. L’étudiant étranger – Philippe Labro – pareil
  3. Sucre et secret – Paule Constant – pareil
  4. Le Pigeon – Patrick Süskind – on tombe à 0.50€
  5. La musique d’une vie – Andrei Makine – et ici aussi…
Les achats, quand je décide de me ruiner
  1. Confiteor – Jaume Cabré
  2. La Pitié Dangereuse – Stephan Sweig
  3. Le Procès – Franz Kafka
  4. Les gens heureux lisent et boivent du café – Agnès Martin-Lugand
  5. Silo – Hugh Howey
  6. Ballade de l’impossible – Haruki Murakami
  7. Les bienveillantes – Jonathan Littell
  8. Qu’attendent les singes – Yasmina Khadra
  9. Un hiver à Paris – J.P Blondel
  10. Et je danse aussi – Bondoux & Mourlevat
Parce que ma maman est professeur de français et que notre bureau est tapissé de livres

Le plus dur, c’est de choisir… Enfin, je ne suis jamais en manque du coup ! (et oui, elle me conseille également, donc, c’est plus facile comme ça aussi)

  1. Le Liseur du 6h27 – Jean-Paul Didierlaurent
  2. Nous étions fait pour être heureux – Véronique Olmi
  3. Le Maître ou le tournoi de go – Yasunari Kawabata
  4. L’ombre du vent – Carl Ruiz Zafon
  5. Le chœur des femmes – Martin Winckler
  6. Anna Karénine – Léon Tolstoï
  7. Le club des incorrigibles optimistes – Jean Michel Guenassia
Les achats, mais un peu moins sérieux
  1. L’odieux connard, Tome 2 – Odieux Connard –dédicacé au salon du livre ♥
  2. Petit éloge de l’ironie – Vincent Delacroix
  3.  Emergency, ce livre peut vous sauver la vie – Neil Strauss
Les numériques que je dois chroniquer… Enfin lire d’abord !
  1. Cercle Manteia. – Véronique Jeandé
  2. Chaos – Luca Tahtieazym
  3. Au secours, j’arrête de fumer – Chantal de Montella
  4. Saga – Laure Malaprade
  5. La plante verte –Guilhem
  6. Cœur à Cœur – Follco Chevalier
  7. Le fantastique domaine de Jémonie – Sarah Arcane
  8. Voilà ce qui va se passer – Marjorie Moulineuf
  9. Amina Tales –  Fredel Silveres
  10. Autopsie d’une saison en Gendarmerie – Freeric Huggin
  11. Eruptions – PM Lorenz
Défi sciences et cultures :
  1. Le Capital de Thomas Piketty – Cadeau de mon maître à penser… Un pavé...
  2. Superfreakonomics – Steven D. Levitt etStephen J. Dubner – Cadeau de ce même ami, mais l’année précédente, j’ai un peu de retard
 Défi VO : ENGLISH VERSION
  1. Winter of the World – Ken Follett
  2. The Help – Kathryn Stockett
Mangas achetés :
  • Psycho-pass Tome 1
  • Are you Alice Tome 4
  • Aphorism, tome 8
  • Deadtube – tome 1
  • Platinum End – Tome 1 
  • Orange Tome 1-2-3-4-5
  • Arbos Anima -Tome 1
  • Ayakashi tome 1
  • L’ordre d’Avalon Tome 1
  • Lycéennes à Fukushima Tome 1-2

(à modifier selon les sorties – je planifie rarement les mangas… ^^)

Compteur Livres  : 17/10 – Compteur Manga : 12/15

Voilà, la liste est longue ! Et vous, avez-vous fait votre liste d’été ?

 

#4. L’arbre de Breda

Bonjour,

Je reviens avec enthousiasme et surtout du temps libre, pour vous concocter une masse d’articles… Enfin je vais essayer de ne pas vous en mettre de trop à la fois, pour que vous puissiez savourer… Enfin, voilà, je suis heureuse, mes partiels sont enfin finis !

Après une semaine complète dans un rush pas possible, je commence cet article en m’excusant de mon absence sur ce blog, malgré mon activité sur les réseaux sociaux. J’ai tout de même eu le temps de finir un livre durant ma période creuse. Il faut bien se vider la tête de temps en temps, surtout avec des matières telles que diagnostique financier, ou droit fiscal. Rien que le nom, ça fait peur bouh !

L’arbre de Breda est un livre qui m’a été envoyé (mon premier ♥) par Nicolas Chevolleau, afin que je puisse le chroniquer. Sa description m’avait d’ores et déjà attiré par les premières phrases : une histoire d’amour à la Boris Vian. J’avais vu le film L’écume des jours et j’avais vraiment adoré . Le livre en revanche, j’ai moins adhéré… Mais passons à la critique !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Alors mon avis est…. positif, (mais…)

Oui il y a un mais. Commençons d’abord par les points positifs de cet ouvrage qui sont bien plus nombreux que les négatifs.

  • L’écriture est bien. Enfin, personnellement, j’adore, j’adhère totalement. C’est léger, c’est un peu barré, mais on comprend ce qui se passe. C’est bien mené en général, et il n’y a aucune faute dans le style. Le rythme est plutôt bon, et la décomposition en trois nouvelles bien qu’original est bien faite. On a bien 3 étapes dans cette histoire, et je dois avouer que le découper de cette manière, c’est bien pensé.
  • L’histoire est… totalement différente de ce que j’avais imaginé. La chute de la première nouvelle, woah je ne m’y attendais pas. Mais bon, je dirai que la chute de la seconde nouvelle… non plus et la troisième… encore moins. Donc, cet auteur m’a bluffé car il est difficile; je pense, de surprendre un lecteur surtout quand c’est une histoire d’amour. L’histoire est donc : Bien, tout simplement.
  • La narration, les personnages, vu le type de récit, c’est assez compliqué d’approfondir… Mais c’est justement ce qui fait son charme. Ainsi, le personnage principal reste une énigme, tout en se dévoilant un peu plus à chaque page… Sans qu’on ne puisse déterminer vraiment ce qu’il est. Mon imagination galopante a été servie sur ce coup !
  • On est quand même moins onirique que Boris Vian et on comprend mieux l’histoire. Elle s’inscrit dans le réel tout en restant dans un ton rêveur. Il y a un bon équilibre entre les deux.

Et ce que je regrette (il ne reste plus grand chose vu que je viens de citer : l’écriture, l’histoire et les personnages…. Mais si si, je vais chipoter sur des détails).

  • Je reviens sur l’écriture, car parfois, je dirais qu’il y a des longueurs, ou plutôt… le rythme est brisé. En fait quand on lit ce roman, on est comme sur une vague, à juste savourer le rouli-roula du bateau. Et parfois… y’a des hics. Parfois, certains mots -ce sont des préjugés je pense, qui jouent aussi- me bloquent, tels que swag ou la célèbre expression « allô ». Bon fort heureusement, je n’en ai relevé que 3 ou 4.
  • Parfois, quand je dis longueur j’entends aussi dans l’histoire même, car, même si le style veut ça, j’ai eu du mal à comprendre un passage, qui n’était pas directement lié, ou bien tout simplement trop métaphorique pour moi.
  • Et quand même je dois le dire, j’ai vraiment préféré la première nouvelle. La seconde, j’ai bien aimé le fait qu’on en découvre plus sur les sentiments et les réactions du personnages, mais je l’ai trouvé assez longue en fait. La troisième, j’ai vraiment aimé la chute, mais certains passages me sont restés totalement obscurs…
  • Au final j’en ressors ravie, un peu dans un rêve mais également un peu… perplexe et peut-être frustrée ? Frustrée de ne pas voir se continuer l’histoire car ce style est tout simplement REPOSANT !

Ce dernier point n’est pas vraiment un point négatif, en fait. Pour un premier livre, je ne peux qu’encourager l’auteur à continuer sur cette voie, et vous invite grandement à vous intéresser à son oeuvre. C’est un roman léger, et donc, je dirai, la perfection pour l’été et la détente !!! Voilà,donc je lui attribue…

etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96etoile-icone-5157-96coups-coeur-etoile-icone-9451-128 4/5 ♥