#1 . Ao Haru Ride

Bonjour !

Ajourd’hui, j’inaugure la catégorie anime par un de ceux que j’ai regardé récemment, c’est-à-dire, un shôjo (Manga pour les filles = plein d’amour partout). Et je vous ai dit que j’étais très seinen : effectivement, quand il s’agit de manga papier. Mais en terme d’anime, j’aime regarder des romances pleine d’énergie, de peps et d’humour. Cela n’est pas parce que je n’aime pas particulièrement les seinen (Psycho-Pass restant mon anime préféré) mais généralement, j’aime regarder les anime shôjos quand je suis stressée, cela me permet de mettre pause sur mes neurones… Et ça fait du bien.

Bref, passons.

menu2

Donc c’est un anime qui se base sur les deux thèmes préférés des shôjos qui sont -roulement de tambour – l’amitié et l’amour. Avouez, vous ne vous attendiez pas !

Je souhaite parler de cet anime car il est VRAIMENT bien. Il y a la dose d’humour qu’il faut, l’animation est bien faite, et les dessins sont comme j’aime : des yeux comme il faut, des arrières plan soignés et le petit plus : l’effet acquarelle pour montrer les scènes du passé, c’est juste tellement mignon et tellement bien fait, je suis fan. Un peu long parfois, c’est peut-être un de ses défauts.

Mais surtout ce que j’ai aimé ce sont bien évidemment les thèmes abordés dans cette série, qui sont très bien traités. En effet, on découvre des personnages qui ont tous un passé et qui essaient de se reconstruire petit à petit grâce à l’amitié.

Le rejet par un groupe, la cruauté de la jalousie entre les filles, l’hypocrisie et la fausse amitié, mais également les rivalités amoureuses, la peur de perdre une amie, le fait de cacher sa beauté pour être acceptée ce qui amène à une véritable de peur d’être remarqué par les garçons…

Tels sont les sentiments qui s’emmêlent dans la vie pourtant d’apparence tranquille de la jeune héroïne. Si on rajoute à cela un amour d’enfance, ou bien une attirance… Des quiproquos amoureux… Et ça donne un cocktail explosif… Sans tomber dans le pathos et la complaisance dans les malheurs (enfin je trouve, vu que je n’ai pas pleuré) – les malheurs de Sophie, non merci !

Cet anime met en scène plusieurs autres jeunes filles qui ont le seul point commun d’être très seules et de ne pas avoir d’amie, quelle qu’en soit la raison.

Toutes semblent tellement joyeuses, et pourtant…

ao-haru-ride-full-1297727

A l’inverse, on a un garçon qui est secret et renfermé. C’est le coeur même de l’intrigue : avant joyeux et joueur, plein d’énergie, un événement le change totalement. Il perd pied. Plus rien ne compte. On ne sait que très tard pourquoi il est devenu cet individu terne et sans attache.

L’amitié et certainement l’amour est ce qui va le faire sortir de sa coquille…

Spoiler /!\

<spoiler>Le jeune homme subit un deuil qui l’empêche de vivre sa vie. Ainsi l’anime prend un tout autre sens dans les derniers épisodes où il acceptera en partie, le fait que la personne chère à ses yeux est définitivement partie.</spoiler>

Certains épisodes sont donc plus sombres, avec des réflexions plus orientées sur la vie, le droit d’être heureux…Néanmoins, je vous rassure, l’anime se termine bien sur une note beaucoup plus légère que ce que les derniers épisodes laissaient à prévoir.

Seul point négatif, c’est la frustration de ne pas vraiment avoir de fin, notamment au niveau de l’amour… C’est une fin, car tout est bien qui finit bien, mais… Il manque un petit truc, même si on n’a aucune peine à imaginer la suite des événements.

Du coup, on reste sur sa faim/sa fin, je ne sais jamais lequel employer… A tel point que j’ai voulu chercher une saison 2 -oui oui, à ce point là ! Mais rien de prévu.. Apparemment, c’est en manga, du coup… roooh, peut-être que je vais m’y mettre (tout comme j’ai dévoré le manga Mairunovich en 2 jours – 63 chapitres)

Alors ? Tenté ? Déjà Vu ? Dites moi tout !

 

F.1 – Le Livre de la Jungle – le Film

Bonjour !
Aujourd’hui, un nouvel article qui me permet d’ouvrir une catégorie en plus dans mon menu : la catégori j’ai vu. Même si je suis plutôt orientée littérature, j’aime parfois aller au cinéma ou regarder une série, un drama ou un anime. Ici, j’ouvre la danse avec le dernier film que j’ai vu exactement samedi dernier : Le Livre de La Jungle en film.

Au début


Au début, pour la petite histoire, je n’étais pas très emballée pour aller le voir. en effet, je suis de la génération Disney , les vrais, les seuls et uniques, bref les dessins animé première version qu’on retrouve en VHS. Oui, j’ai bien dit VHS. Du coup, adapter un dessin animé en film, c’est souvent un désastre, un massacre de l’original. D’où ma méfiance et mon manque de motivation quant à payer aussi cher pour quelque chose qui allait (je pensais) me décevoir
Et en fait, Le livre de la jungle n’était pas non plus mon préféré car, j’avoue, j’avais peur surtout des singes (ce que cette version n’a rien arrangé, soit dit en passant). Mais suite à un retour très positif de 30 millions d’envies dans son article, et l’envie de Simple Monsieur d’aller le voir, je me suis laissée tenter.

Mon avis personnel


« Waow »
Je pense que c’est le meilleur mot pour décrire l’état dans lequel j’étais durant la séance.

  • Au niveau esthétique, le film est vraiment beau, équilibré, et soigné. Les animaux sont très bien faits (tous en numérique, et vu leur nombre, ça a du demander des heures, des jours, des mois des années de travail) et assez réalistes. Baguerra ressemble en revanche à une grosse peluche ! La jungle est aussi très bien faite, et franchement, on s’y croit réellement. En cinéma 4D, cela doit très bien rendre !
  •  Au niveau du scénario, bon je ne vais disserter sur la profondeur de l’histoire car elle est assez connue, mais me rappelant que très vaguement du dessin animé (je ne l’ai pas vu depuis longtemps, à ma décharge), je dois dire que le film m’a surprise dans le bon sens du terme. J’entends par là qu’il m’était incapable de prévoir la fin, ni même de savoir comment Mowgli allait évoluer, comment tout ce mic-mac allait pouvoir se finir.
  • Au niveau du film, en général, je dirai qu’il n’est pas pour les enfants, quand même. Personnellement, je suis certainement un âme sensible, mais je dois dire que voir un enfant de 4 ans dans la salle, euh… Non. Le Livre de la Jungle est totalement différent du dessin animé, car il s’adresse à un public beaucoup plus adulte et est donc beaucoup plus sombre. A la limite de l’angoissant, et parfois, certains personnages tels que le Roi Louis peuvent même faire peur. On a également un caractère plus grave car certaines thématiques sont abordées, même si je ne m’étendrais pas dessus, telles que la différence, ce qui définit être parents, être intégré, mais également, on peut se poser la question sur le bien et le mal : est-ce que la frontière est clairement définie ? Sur l’importance des règles, de leur respect… et j’en passe (je pourrais certainement faire une analyse très approfondie, mais je vais vous éviter mes 10 pages Word sur ce film…)
    A noter que le film approfondit vraiment le moment où Mowgli est élevé par les loups et il montre leur importance tout au fil du film, permettant ainsi d’appronfondir vraiment l’histoire de Mowgli.
  • Au niveau de la bande son, ils ont gardé l’essentiel : la chanson de Baloo ! Vraiment, c’était un plaisir de la redécouvrir et de la fredonner dans la salle (si, si, je n’ai pas honte). Globalement, les chansons Disney se retrouvent au film du récit exceptées certaines (par certaines modifications de l’histoire qui rendent celle-ci plus solennel).

En général, je n’ai pas grand chose à dire de négatif sur ce film. Je ne suis pas ressortie déçue, et j’ai vraiment apprécié y aller.

 

©simplemademoiselle

Le Sorgho Rouge

Bonjour, voici une sorte de critique ou plutôt un résumé annoté du Sorgho Rouge, un livre que j’ai lu il y a déjà quelques mois.
Cela se passe en Chine, durant la montée du communisme. Liang, un garçon de 9 ans et sa famille s’installe dans la campagne, tandis que son père devient préfet de la petite ville. Il va assister à l’ascension de ce dernier, mais également sans trop le comprendre à la mise en place du communisme qui endoctrine la jeunesse.