PaB#2. Le Lâcher Prise

Bonjour à tous,
Dans le cadre du groupe de La Parole aux Bloggeuses – 1 mois, 1 thème,  (vous pouvez le retrouver ici), le thème de ce mois-ci est le lâcher prise. J’aime beaucoup ce thème car il avait déjà été proposé le mois dernier, mais les exams se cumulant pour la plupart des bloggeuses, cela n’avaient que peu marcher.
La dernière fois j’avais choisi le thème « les femmes se mettent-elles trop de pression ? » et j’avais terminé mon article en disant que malgré les exigeances qu’on pouvait avoir, nous les femmes, envers nous même ou même les attentes de la société, il ne fallait pas oublier de se détendre.
C’est pourquoi le lâcher prise est une sorte de continuité de ce premier article.

massage-599532_1280

Lorsque j’entends le lâcher-prise, je pense à un soupir. Un soupir de soulagement. ce billet sera peut-être un peu plus personnel car dans mon cas, la détente est rare et n’apparaît que dans un seul et unique cas : quand je suis avec mon copain.

Pour vous remettre dans le contexte, toujours dans mon cas personnel, on a souvent eu énormément d’attentes envers moi, notamment au niveau scolaire. Je n’ai été que 3 fois grand maximum 3ème de promo au lieu d’être première. J’ai souvent frôlé la barre des 19/20 de moyenne et je ne me souviens pas avoir déjà eu une moyenne inférieure à 15 sauf en classe préparatoire, mais bon, forcément, la classe préparatoire. Comme j’aime me vanter hahaha!
Lorsque j’ai dit que je voulais être boulangère quand j’étais petite, je faisais face à un « ce serait du gâchis ».
Mon éducation m’a formée à viser la perfection, quels que soient les sacrifices que cela peut impliquer. Bien évidemment, on ne peut jamais l’atteindre mais, on ne peut que se rapprocher de l’image de la perfection qu’on s’est fait.

Ce qu’on appelle le lâcher prise pour moi, est le fait de ne plus penser à rien, de se laisser aller sans avoir toujours 36 000 trucs à faire en 5 minutes… Autant dire que ces moments là… Je n’en connais que peu. Pour ma part, je ne sais pas si c’est pas phobie de l’ennui, ou tout simplement que je suis hyperactive, mais il me faut toujours quelque chose à faire. Ecrire un article, faire du piano, dessiner, écrire mon roman, regarder un film, un anime, lire… Bref, jamais mon cerveau ne semble vouloir se mettre sur pause.
Et clairement c’est épuisant.

Si vous vous reconnaissez à travers ces lignes, alors faîtes attention à vous. Je n’ai jamais connu de burn out pour le moment car un fragile équilibre s’est installé depuis que je suis avec Simple Monsieur. Il semble excessif de dire qu’il me sauve, pourtant c’est un élément essentiel dans ma stabilité psychique. En effet, c’est très important de respirer. De ne rien faire, de ne rien penser. De se laisser aller. De tout lâcher.

Il est très compliqué de le faire notamment avec la pression de la société qui semble toujours en demander plus de nous. Mais si on ne préserve pas cet instant précieux de détente, comment faire pour ne pas exploser littéralement ? C’est ce qu’on appelle le burn out.
Trouver une personne qui vous accepte tel que vous êtes et qui vous permet de vous équilibrer , c’est un moyen, mais il en existe d’autres. Je n’ai pas forcément d’exemple à vous donner sur le moment, mais chacun étant différent, ayant des besoins divers et variés, chacun peut trouver une voie différente pour exprimer ce lâcher-prise qui, toujours à mon avis essentiel à notre vie.
Qu’importe la société, le regard des uns et des autres, et ce qu’on vous dira.

Si je devais résumer cet article en une phrase, ce serait :

Prenez le temps de faire une pause.
Publicités

4 réflexions sur “PaB#2. Le Lâcher Prise

  1. Ta dernière phrase résume cela très bien! 🙂
    Tu as de la chance d’avoir pu trouver un équilibre avec ton « simple monsieur », chère « simple mademoiselle ». C’est bien qu’il puisse te permettre de te mettre en pause de temps en temps car, oui, toujours être occupé c’est super, mais s’asseoir, faire le vide et prendre le temps d’écouter son moi intérieur apport également beaucoup de choses bénéfiques. 😉

    Je ne suis pas hyper active mais plutôt du genre à trop cogiter aussi… et parfois ça me bouffe la vie… Depuis que je suis arrivée ici, il m’arrive souvent de partir dans un petit endroit isolé dans la foret, je m’assoie sur un tas de bois et là, j’oublie tout, j’écoute chaque bruit : vent dans les branches, abeille, petit scarabée sur le tas de feuille, les oiseaux… tout en fermant les yeux. Là je lâche prise!

    J’ai vraiment aimé lire ce billet… un bon concentré et très bien écrit! 😉

    Aimé par 2 people

    • Merci pour tes compliments en tout cas, ça me fait chaud au coeur. Et vu ce que tu vis, je suis contente de savoir que tu te réserves un espace de ressource pour des moment de détente justement 🙂 C’est super que tu puisses t’isoler avec des écureuils X) ♥

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s